FLORENT COUAO-ZOTTI

PRIX AHMADOU KOUROUMA 2010

Il est né le 18 juin 1964 à Pobé (Bénin). Il est le benjamin d'une fratrie de quinze enfants. Sa mère est décédée alors qu'il avait neuf ans. Sur la photo ci-contre, on aperçoit son père à l'extrême gauche.
Florent est d'abord allé à l'école primaire à Pobé, puis à Parakou (nord du Bénin) et enfin à Cotonou. Elève brillant surtout en français et en anglais, il est entré en 1975 en sixième au lycée Gbégamey, qu'il a quitté en 1983 avec un baccalauréat Lettres en poche.
En famille en 1991
 
Après une année de "service idéologique patriotique", il reprend ses études à l'Université Nationale du Bénin où il passe avec succès une licence de Lettres Modernes (photo prise en 1987).
Il réussi le concours d'entrée à l'ENS de Porto Novo en 1988 (date de la photo).
 Il en sort titulaire d'une Maîtrise de lettres.
 
Cotonou, 1991
Débuts littéraires, lecture publique à l'occasion de la fête du livre.
Cotonou, 1993
Parallèlement à l'enseignement, il participe à plusieurs séminaires de journalisme.
 
 

Cotonou, 1993

Troisième prix du concours de journalisme.

Avec sa soeur et ses neveux en 1995

 
 
Kinshasa, 1995
Stage d'entrepreneur culturel au centre Wallonie-Bruxelles avec à sa gauche Odile Sankara.
Cotonou, 1995
Photo prise lors de la cérémonie de fin de formation au siège d'Africréation.
 
Limoges, 1998
Première résidence en écriture
Djougou, 1999
Enquête et documentation en vue de la céation d'une BD historique
 
Tadoussac, 1999
Résidence en écriture au Canada
Cotonou, 2000
Cérémonie à la librairie Notre Dame. Florent est entouré à gauche de Adélaïde Fassinou et à droite de Ken Bugul
 

Roissy, 2000
Départ pour un séjour à Montréal au Canada

 

Dassa, 2001
Résidence d'écriture avec à gauche Adélaïde FASSINOU, et Hortense MAYABA à droite.
 
Ouagadougou (Burkina-Fasso)
Fespaco 2001

 

Paris, 2001
Lancement de La diseuse de mal-espérance

 

 
Interviewé par Estelle Martin pour TV5 monde (janvier 2010)

 

Paris, 2010
Il représente le Bénin au Salon de Paris, rencontre modérée par Sophie Ekoué (RFI)