HUITIÈME PÉCHÉ

Editions Ndzé (collection nouvelles)
Huitième péché
coordonné par Kangni Alem
Parution : février 2006
Prix public conseillé : 17 €
188 pages
ISBN 13 : 978-2-911464-32-4

Avec :
Yasmina Traboulsi, Florent Couao-Zotti, Sami Tchak, Raharimanana, Alain Brézault, Kossi Komla-Ebri, Ludovic Obiang, Michel Cadence, Kangni Alem, Jo Darmor, George Ibrahim Zreik.

Les 7 péchés capitaux auxquels s'ajoute la manipulation non maîtrisée de la vie. Onze écrivains entre délires et fantasmes.

 Commander

La crainte de la fin du monde a toujours habité l’homme. Mais, création propre au XXe siècle, et qui va s’épanouissant, le huitième péché est celui qui fera disparaître notre planète Terre, si l’on en croit les prévisions les plus sophistiquées.
En attendant le cataclysme, il reste aux hommes à profiter pleinement des sept péchés classiques, dont la luxure est sans conteste le top. Un péché aux déclinaisons propres à chacune des mains qui s’agitent dans ce recueil, et dont certaines sont loin d’être innocentes. Luxure, mais aussi orgueil, envie et colère… vertus et défauts d’hommes et de femmes dépaysés sur une terre aux dimensions surréalistes… Onze visions du monde par onze auteurs francophones qui évoluent hors de toute chapelle.

Plus de détails sur les textes :

 

Yasmina Traboulsi : Le nouvel Évangile
"Révèrente Mère Immaculée ouvrit le tiroir, fit jouer la serrure puis le mécanisme secret. Elle cachait là ses fruits défendus..." Quand la luxure envahit le couvent...

Florent Couao-Zotti : Le préservatif de l’éléphant
"D’ailleurs, la fille sentait la cannelle, le genre de truc qui me volcanise les nerfs et me fait l’effet du chien en rut. Je respirai, offris mes narines au parfum inattendu comme pour y tremper tous mes sens. Mon caleçon s’alluma sec." Ce policier, surnommé l'éléphant, n'est pas au bout de ses découvertes. La cannelle revêt parfois des détours surprenants.

Sami Tchak : L’obsession
"un jour, pressée de s’en aller, elle avait laissé son slip sale au bord de la baignoire, alors que d’habitude elle trempait ses sous-vêtements dans une petite bassine rouge, elle l’avait laissé là, par terre, c’était même un string rouge." Un string fin comme le lacet d'une fronde qui va catapulter l'imagination du tonton pervers.

Raharimanana : Za
"Eskuza-moi. Za m’eskuze. A vous déranzémant n’est pas mon vouloir, défouloir de zens malaizés, mélanzés dans la tête, mélanzés dans la mélasse démoniacale et folique." On ne commente pas un tel texte, on le savoure.

Alain Brezault : Les oedipiens
"Sigmund, son fils, lui avait laissé prendre de l’avance pour le simple plaisir d’agrémenter la chasse, sûr de pouvoir l’abattre lorsque le jeu deviendrait trop fastidieux. Le sursis était dérisoire." Dans ce monde de consommateurs, les très vieux, qui ne consomment pratiquement plus, sont des parasites dont il faut se débarrasser. Ce sont leurs enfants qui s'en chargent.

Kossi Komla-Ebri : Le huitième péché
"C’est beau la vieillesse mon cul ! Passé la trentaine, chaque jour, tu ressens une douleur quelque part en t’éveillant, la peau devient molle, les seins rivalisent avec les crêpes, la cellulite transforme les hanches en peau d’orange, les dents pourrissent et tombent." Le refus du vieillissement, et son remède le clonage. Au coeur du huitième péché.

Ludovic Obiang : Le mystère Odabor
"
Je me retrouvai d’abord au creux de la vallée Sainte Marie, auprès de la rivière maudite, étalé de tout mon corps sur la victime du viol collectif. Mais je suis seul cette fois, comme si je devais expier à moi seul la faute de tout le groupe.
" L'envoûtement est total, au point que le crime provoque non la révolte, mais la tendresse pour le pécheur.

Michel Cadence : Les pélopées de Vieux- Koffi
"Un sentiment de pitié mêlé de colère l’étreint en observant les gestes maladroits des livreurs empêtrés dans leurs scaphandres. Comment a-t-on pu en arriver à ce point d’absurdité : faire de la terre un monde invivable ?" Quel sera le rôle de l'Afrique dans cinquante ans? La poubelle de l'occident, ou la mère salvatrice?

Kangni Alem : Tantum Ergo
"Au moment d’asperger le cercueil, je la vis maugréer dans sa moustache de virago et secouer le goupillon comme un phallus arraché de haute lutte." L'orgueil, un péché anodin ? Marié à la jalousie, il gangrène la vie des familles, tue les amitiés, assassine les fratries.

Jo Darmor : Le méharon
« Voyez ! fit Alfred Nyasse. L’avenir est ici. L’industrie du cacaoyer emploie plus de quinze mille personnes, paysans et ouvriers compris. La Côte d’Ivoire crie au scandale mais… pfuit ! Notre chocolat fait lever le bengala ! Pas celui des Ivoiriens. » Celui qui sait manipuler les fèves pour en faire du chocolat aphrodisiaque peut aussi hybrider le chameau pour en faire... un méharon.

George Ibrahim Zreik : La planète des anges
« Les migrants génétiquement dangereux sont ainsi électroniquement marqués et fichés. Il leur est interdit de poursuivre leur voyage et ils sont refoulés. S’ils n’obtempèrent pas, ils sont emprisonnés et parfois tout simplement éliminés. » Quand l'Archange Gabriel rencontre l'explorateur écolo, c'est que la terre va mal. Est-il trop tard?

Laissons le dernier mot de ce recueil -qui loin d'avoir épuisé le sujet a néanmoins ouvert de nombreuses pistes-, à George Ibrahim Zreik : "Et les habitants de la Terre, attendent aujourd’hui, comme ceux de l’île de Pâques ont jadis attendu. Ils espèrent un secours ou un hypothétique salut qui pour les Pascuans, n’arriva pas à temps, mais quelques siècles trop tard, juste pour constater leur disparition et plaindre leur sort.